Tour du monde  – Corée

Nous sommes partis six mois pour une aventure qui va nous marquer pour le reste de notre vie.
Après l’émotion et les grands espaces de la Mongolie, nous revenons à Séoul pour descendre jusqu’au Japon… Premier contact avec la Corée…. l’aéroport en pleine nuit …

Nouveau site 2020 – Le récit et informations sont celles écrites lors du TDM 2010 – avec nos sensations du moment….

La corée si c’était ….

Un nom : Sérénité
Un adjectif : Exellent; comme la nouriture, les transports en bus
Une couleur : Gris, du plus au plus foncé, du gris rouge au gris bleuté dans les grandes villes, ciel gris en cette période de l’année

Présentation

Capitale: Seoul
Monnaie: won .  La langue le coréen ( diffcile de se repérer dans l’écriture,  dans les sons)
Population: 49M ( la France 65M) avec 480h / km2 ( 97h/km2 (6* plus petite que la France)
Corée du Nord au nord et entourée de mers ( mer jaune et mer de l’est)
Le climat: il est tempéré mais plus continental (fortes chaleurs et humide en été; sec et rude en hiver) au nord avec 2 moussons( nous sommes en plein dedans).
Religion: bouddhisme

itinéraire

Seoul → Busan

Résumé

Nous quittons la chaleur sèche de la Mongolie, sa nature verdoyante et ses espaces grandioses à perte de vue, ses gens charmants et accueillants et son petit aéroport avec 6 bureaux d’enregistrement.

Arrivée à 3h 10 du matin. Le temps de récupérer les bagages et nous nous installons dans une « salle d’attente » pour finir la nuit enfin,  pour en avoir un petit bout.
Séoul:  une chaleur moite, humide, un petit air de Hong-Kong mais avec le calme en plus. La ville des moyennes et grosses mais très grosses  berlines (des Hyunday et des Kia principalement) qui avancent  à pas feutrés, pas de klaxon, ils patientent…Nous sommes dans le quartier des bureaux ce qui explique le calme de la nuit. Quelques rues plus loin le quartier des commerçants  et des étudiants donc plus actif, petites échoppes, bars, pubs, restaurants et boui-boui. Une population extrêmement jeune , entre 15 et 25 ans , souvent en couple. Peu d’enfants très jeunes, peu de personnes âgées ( où les mettents-il? ) pas ou peu d’handicapés, peu de sans-abri ( ils les cachent?, on en verra le soir se réfugier dans le métro ), en fait pas de place pour tous ceux-là, rien n’est fait pour eux. Pas de flic ou militaire sauf aux abords du gouvernement et du parlement( pas besoin, ils viennent que si on les appelle). Première impression: tout semble soft, tout semble couler doucement sans accroc ni bosse…..
La courtoisie semble être la plus grande qualité. Estelle s’abrite avec un petit journal, un homme s »empresse de la protéger avec son parapluie pour lui faire traverser la route;
Plus tard à Busan, sous une pluie torrentielle, une dame donne spontanément un parapluie aux enfants sans demander son reste… impensable ailleurs

Cette impression de calme est ressentie même dans le centre de Séoul. Calme et tranquillité, serpenté. Nous pouvons nous promener sans craintes.
Nous devions que traverser la Corée, ce que nous avons fait, et finalement nous avons quitté un pays très attachant.
A Séoul, hormis le temple à ne pas rater, nous avons surtout visité le centre ville et un « village » reconstitué avec de très anciennes maisons de grandes famille de Séoul.
Une ballade le long d’un canal pour finir cette après-midi et une bière – pizza dans un pub à la gloire de Manchester United…..et Cantona !!!

Busan

Les derniers jours à Busan, malgré le (très) mauvais temps – hormis le grand soleil du dernier jour – nous avons pu visiter le grand marché de poisson et surtout nous relaxer dans des sources d’eau chaude.
Des bains non mixtes, où chacun se retrouve nu comme un ver et profite avec délectation des eaux bienfaisantes. Divers bains, diverses tempéraure, sauna à 85°, d’autres à 50°, sueur garantie.
A la sortie un barbecue et du repos.. Parfait.

Nous avons également toujours bien mangé en Corée, même si c’était parfois très épicé (pour les commentaires il faut manger épicé…..). Un peu frustré de n’avoir pas eu le temps de déguster des poissons, mais ce sera au Japon où ailleurs.

Nous prenons le ferry pour le Japon, l’excitation monte, pour Johan, cette traversée en bateau est une première, de plus, nous allons fêté son anniversaire au Japon, alors ….

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!