Notre tour du monde en famille

6 mois inoubliables













En 2010 – 2011 , nous avons réalisé notre rêve : partir faire le tour du monde en famille.
Depuis plusieurs années, ce projet est dans un coin de notre tête. Une conjonction d’événements nous à lancer dans cette aventure. Période de chômage (non indemnisée !!) pour Yves et possibilité de prendre un poste en mi-temps annualisé pour Rosanne. Les enfants étant suffisamment grands pour qu’ils en profite.
Les démarches avec l’éducation nationale fûrent compliquées et longues. Nous n’étions pas sûr jusqu’à la dernière minute de pouvoir partir. Merci à Anne qui nous a relayé (et appuyé) notre dossier pour le faire valider avant de partir.

Itinéraire :

Le plus compliqué a été d’établir le circuit et les pays que l’on souhaitait voir.
Il a fallut aussi composé avec les billets « tour du monde » proposés par les différentes « alliances » aériennes.
Nous avons demandé également aux enfants si ils souhaitaient venir dans leurs pays d’origine, la réponse étant positive, cela a influé sur le trajet.
Nous avions envisagé l’Inde, mais avec nos différentes expériences (échanges avec globe troter..) nous nous sommes dit que cela pouvait être risqué (potentielles maladies..). Nous avons éliminé rapidement USA (visité l’année précédentes) et pays d’Afrique (pour ne pas surchargé).
Comme nous partions en partie en été et hivers, nous avons dès le départ choisi de voir les pays de l’hémisphère sud – australie / nouvelle zélande (tant vanté par une rencontre en Chine…).
La mongolie est venue sur le tard, après élimination de l’Inde…Nous sommes donc arrivé aux choix suivants :

Notre tour du monde 1
Mongolie
Notre tour du monde 2
Corée
Notre tour du monde 3
Japon
Notre tour du monde 4
Australie
Notre tour du monde 5
Nouvelle Zélande
Notre tour du monde 6
Chili
Notre tour du monde 7
Argentine
Notre tour du monde 8
Colombie

Préparation avant

Sac à dos / vêtements :

Habitué à prendre le sac à dos pour les vacances, la préparation n’a pas été très compliquée. La vraie différence étant que chacun avait son grand sac. Nous avons investit dans des sacs à dos « roulants » – très grands, pleins de poches + petits sacs à dos. Vêtements variés, légers et d’autres chauds. Nous avons investi dans des polaires et parka résistantes à la pluie. Nous avons également considéré que nous achèterions en chemin si besoin.

Argent :

Les cartes bleues étant déjà internationales, nous avons demandé un élargissement des retraits (et négocier les frais au retour !!!). Nous avons quand pris quelques dollars au cas où. Nous en auront eu besoin en Colombie et un peu en Corée… mais finalement, rien d’obligatoire.

Pharmacie

Pharmacie de base – un peu toujours les mêmes produits de 1ère nécessité. Quelques médoc contre mycoses, infections urinaires, et mots de tête. Rien de très compliqué, aucun d’entre nous n’avions de traitements particulier.

Papiers / Administratifs

L’ensemble de nos documents – Passeports / cartes d’identités, permis de conduire, billets d’avions ont été scannés et déposés sur le cloud (google doc)
Nous avions également des photocopies des pièces principales.
Une pochette « ventre » (collé au ventre) que nous utilisons depuis longtemps pour « planquer » les documents importants, les devises, ont été renouvelées

Photos / ordinateur

Nous avons acheté un ordinateur portable – critère principal le poids. Les modèles ont évolué depuis, mais en 2010, le choix était plus restreint. Ce fût un Toshiba, très léger et résistant, qui a subit chocs, poussières et conditions difficile.
Appareil photo, nous étions déjà équipé, nous avons acheté un zoom en Corée (grand angle) et un zoom à Sydney car bien moins cher. Nous avons du acheter un boitier d’occasion à Christchurch, le notre étant tombé en panne. Grande chance de trouver un magasin avec une occasion qui s’adapte à nos zoom…..

Nous avions également une caméra que nous avions déjà.
Pour les sauvegardes des photos et vidéos, elles étaient sur clés USB, sur l’ordinateur et également déposées sur le cloud Google. Dès que nous avions une connexion internet – pas toujours le cas en Australie ou NZ… Plusieurs précautions valent mieux qu’une.

Bouquins – Musiques – Guides

Nous avons pris des guides pour chaque pays, sauf NZ que nous avons acheté en Australie.
Des bouquins, car pas de liseuse à cette période. Ce fût l’un de nos points les plus compliqué, car cela pèse lourd….
Nous avons convenu de se faire expédier des colis en poste restante, nous avons envoyé en cours de route, nos guides,livres et achats divers.
Nous avons emprunté dans les backpacker dès lors que l’on trouvait des livres en français. Nous en avons acheté en cours de route (Santiago…).

Conseils généraux

Le choix de l’itinéraire est important et dépend beaucoup du budget. Nous avons intégré par exemple le Japon qui fait monter fortement le budget. C’est un pays où nous avons beaucoup compter car tout était vraiment cher.
Pour voyager à budget plus léger, prévoir les pays peu onéreux (Asie du sud est, Amérique latine…. ). Mais se « priver » de pays tels que Nouvelle Zélande par exemple serait dommage.
Attention, quand on est piqué on a envie de repartir !!!

Ne pas penser que l’on va tout voir – nous avons vite appris cela – prendre son temps et prévoir des moments de repos et ne rien faire !!!!
Il y a toujours beaucoup de sollicitation aussi faire des choix peut s’avérer difficile, mais avoir l’esprit ouvert pour se laisser tenter c’est le bonheur souvent au bout de la rencontre.

Et se dire que c’est possible !!! OUI c’est possible et c’est inoubliable, encore plus en famille. Alors lancez vous ….

Bilan

Ce voyage, cette parenthèse reste et restera dans nos mémoires pour le reste de notre vie. Six mois ensemble, à n’être dépendant de personne, d’aucun horaires, de lieux, hormis ceux que l’on souhaite.
Liberté totale, des lieux magnifiques, des gens supers, une foultitude d’animaux, des moments improbables.
Dans nos têtes, toujours envie de partir. Cela a changé notre rapport aux choses et aux problèmes. Prise de recul nécessaire, s’apercevoir qu’il y a toujours des choses plus grave. Revenir dans un pays « négatif » toujours à reculons cela a été difficile. Nous avons pratiquement de partout, rencontré des personnes heureuses de leurs vies – même difficile – des mentalités ouvertes, près à l’écoute et aux partages.

error: Content is protected !!